Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Renégociation de l’assurance emprunteur : tous les prêts concernés au 1er janvier !

Par Christel Villedieu - Publié le 12/01/2018 - Mis à jour le 12/01/2018

Renégociation de l’assurance emprunteur : tous les prêts concernés au 1er janvier !

A compter du 1er janvier 2018, tous les emprunteurs pourront renégocier le contrat d’assurance de leur prêt immobilier avec de grosses économies à la clé.

Bonne nouvelle pour l’ensemble des emprunteurs immobilier. A compter du 1er janvier 2018, ils pourront renégocier l’assurance qu’ils ont souscrit pour garantir leur prêt immobilier avec de belles économies en perspective. Jusqu’à présent cette possibilité ne concernait que les contrats souscrits depuis le 1er mars 2017. A partir de l’année prochaine, elle concernera toutes les polices en cours.

 

Les primes d’assurance liées à un contrat immobilier représentent près de 75% des 8,5 milliards d’euros versés au titre des cotisations d’assurance emprunteur. Ces primes sont souvent prohibitives quand on sait que d’après une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) citée par Le Monde, « sur 100 euros de prime d’assurance versée par le consommateur, 50 en moyenne constituent des commissions et ne rémunèrent pas le risque ».

 

Pour un emprunteur lambda, ces primes représentent au moins 30% du montant d’une mensualité de remboursement, voire davantage pour les acquéreurs âgés dont les cotisations sont plus élevées.  Tout compte fait, les emprunteurs pourraient récupérer 500 à 700 euros de pouvoir d’achat sur des prêts d’une durée allant jusqu’à 25 ans, estime Martial Bourquin, le sénateur socialiste qui a déposé l’amendement grâce auquel la mesure a été adoptée.

 

Résiliation : mode d’emploi

Le changement d’assureur n’est possible que si les garanties du contrat actuel et du nouveau contrat sont équivalentes. Après avoir adhéré au nouveau contrat, l’emprunteur doit envoyer (par lettre recommandée avec AR) sa demande de substitution à sa banque en y joignant copie du nouveau contrat. La  banque dispose alors d’un délai de 10 jours ouvrés pour signifier son acceptation ou son refus.Si elle accepte, elleémet (sans frais) un avenant au contrat de prêt.

Intéressante en-soi, la résiliation du contrat d’assurance emprunteur doit cependant faire l’objet d’une étude au cas par cas. Par exemple, il est peu probable que des emprunteurs qui se sont assurés jeunes aient intérêt à renégocier un contrat 15 ans plus tard, car, ayant pris de l’âge, leur nouvel assureur pourra leur demander des cotisations plus lourdes.



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Bénéficiez d'une
estimation de votre
bien par CENTURY 21

Demandez votre estimation gratuite** en remplissant le formulaire
ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
*Champ obligatoire
**Dans les agences participantes
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, les renseignements fournis sont strictement confidentiels et ne peuvent être communiqués à des tiers sans votre autorisation. l'article 27 vous donne la possibilité d'y avoir accès et de les faire rectifier si nécessaire. Si vous ne souhaitez pas que nous conservions ceux-ci, nous vous serions reconnaissants de nous en informer par écrit ou par mail.

Dans le même univers

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location