Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Rénovation, la promesse du bonheur

Par Christel Villedieu - Publié le 20/05/2015 - Mis à jour le 25/11/2016

Rénovation, la promesse du bonheur

Qu’est-ce que rénover ? Trouver des ouvriers fiables, choisir ses matériaux, monter un budget, voir son temps dévoré par les courses et les décisions.

Rénover, c’est un peu tout cela mais c’est surtout un rêve intime de bonheur, de beauté et de renouvellement de la maison.

 

Rénover, c’est un rêve qui se heurte constamment à la réalité. Le rêve commence bien pourtant, porté qu’il est par la volonté de changer l’état de la maison. Mais il traverse nécessairement une épreuve, fort difficile pour qui rêve, celle du désordre qui s’installe bien réellement. Transformer la salle de bains, agrandir la cuisine, abattre le mur du salon : rien de mieux pour bousculer la vie quotidienne et risquer le chaos. Et, du coup, rien de mieux pour exposer et mettre à nu notre fragilité intérieure et peut-être des désordres normalement bien cachés au-dedans de nous. Car la maison est un espace où l’on pénètre, un intérieur et nous avons tendance à la voir comme l’image d’un autre lieu intérieur, cet endroit en nous où loge notre être intime.

 

 

Pots de peintureÇa se passe à l’intérieur

Les rénovations nous exposent au regard des autres et d’abord à celui les ouvriers qui vont et viennent dans la maison, nous demandent de prendre des décisions, sont témoins de nos hésitations et écoutent nos explications comme autant de révélations.

La famille n’est pas en reste. Alors que vous rêvez à voix haute de sol de marbre, votre époux (épouse) parle dépassement de budget. Vous voyez l’entrée peinte d’une couleur audacieuse, il la voit en couleur neutre. Au même moment, dans le même ménage, l’un est prêt à bouger, à changer, à aller vers le neuf. Tandis que l’autre se dit bien là où il est et la prudence lui convient. Pour l’un comme pour l’autre, c’est une histoire d’évolution intime, de temps intérieur en somme. C’est en-dedans que les rénovations se décident. L’un se comprend et a du mal à se faire comprendre. L’autre ne comprend pas ou ne comprend que trop peu. Les conditions sont remplies pour que brûlent quelques flammèches.

Mais ajoutons à cela la question du goût, qui, on le sait, ne se discute pas, et nous aurons les ingrédients d’un incendie. Car c’est de légitimité qu’il devient question. Le bon goût de l’un, lorsqu’il est rejeté par l’autre, est dit mauvais goût, c’est-à-dire inacceptable, illégitime.

Le choc des rêves et des fantasmes de renouvellement, de beauté et d’ordre, les tiraillements, la colère et parfois la souffrance que ce choc engendre – pensons à toutes les angoisses et aux conflits que suscitent les choix de couleurs seulement – se dépassent pourtant.

 

 

Repeindre son logementHistoires héroïques

Le rêve n’en finit pas de se heurter au réel, certes, mais bien des rêveurs entreprennent de faire entrer, dans une grande dépense d’énergie psychique et physique, leur rêve dans un cadre rationnel : les plans, les budgets, les contrats avec les entreprises, tout ce cheminement, si heurté soit-il, surmonte ou contourne les obstacles jusqu’au succès. C’est dire que la rénovation n’est pas une entreprise anodine mais une réponse à un besoin profond qui se manifeste à un moment précis dans l’histoire de la personne qui prend cette initiative. C’est ce besoin qui fait du rêveur le héros de la rénovation de sa maison.

 

L’aventure est encore plus héroïque à deux. Car le compagnon qu’on croyait connaître se révèle différent. Il ne fonctionne plus dans le compromis du couple. Il est habité par son propre rêve de beauté et de nouveauté. On travaille ensemble, mais dans la confrontation des goûts, des espoirs, des façons de dépenser l’argent – qui reste le nerf hypersensible de l’aventure – et de la façon de composer l’image de la maison qu’on veut montrer à autrui. Dépasser tout cela et « en sortir » ensemble à la tête d’une rénovation réussie, tous les témoins vous le diront, quelle fierté d’avoir surmonté l’épreuve !

 

D’autres rêveurs sont moins armés et vivent l’expérience de manière plus chaotique, mais, dans tous les cas, il s’agit autant de rénover sa maison bâtie que de s’occuper de sa maison intérieure.

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Votre rendez-vous d’estimation gratuite

Mon bien
Mes coordonnées
Je valide ma demande

CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable. Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.
Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.
Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.
Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.
Lire la suite... Cacher le texte

Dans la même rubrique

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location