L’investissement locatif ou comment payer moins d’impôt…

Par Christine Lambert (Bazik Press) - Publié le 24/01/2012 - Mis à jour le 18/11/2016

L’investissement locatif ou comment payer moins d’impôt…

Vous êtes fortement fiscalisé ? Vous souhaitez payer moins d’impôts ? Alors que les valeurs boursières ne cessent d’être chahutées, l'immobilier offre de réelles perspectives.

A condition de respecter certaines règles... Investir dans l’immobilier procure non seulement des revenus locatifs, mais permet également de réduire ses impôts par le biais de dispositifs qui, malgré le coup de rabot fiscal opéré par le gouvernement depuis quelques années, restent attractifs.

Quels sont ces dispositifs et quelles économies peuvent-ils vous procurer ? Suivez le guide !

 

Économisez des milliers d’euros ! Au fil du temps, divers dispositifs ont encouragé les investissements locatifs : Besson, Robien, Scellier mais qui ne sont plus d’actualité aujourd’hui. Restent la réduction d’impôt Pinel, valide pour les opérations réalisées entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2017 (constructions neuves dans certains secteurs du territoire) et le Borloo ancien qui concerne les logements loués et conventionnés avec l’Anah.

Vous pouvez également investir dans une résidence services (étudiants, seniors, tourisme...). Dans ce cas, vous acquérez un logement que vous confiez au gestionnaire de la résidence, celui-ci se chargeant ensuite de le louer et de le gérer au quotidien.

Vous pourrez alors défiscaliser tout ou partie des recettes tirées de la location. Vous bénéficierez de surcroît d’un autre avantage : le remboursement de la TVA. Vous paierez donc votre logement moins cher.

Il en va de même si vous louez en meublé en vous plaçant sous un statut LMP ou LMNP (loueur en meublé professionnel ou non professionnel).

 

Attention à l’emplacement et aux conditions de location. La promesse d’une réduction d’impôts ne doit pas vous conduire à des excès. Vous achetez un bien immobilier qui, avec ou sans défiscalisation, doit se louer sans difficulté. Soyez donc très vigilant sur son emplacement, de préférence dans une ville dynamique où le marché locatif est actif et où vos perspectives de plus-values à la revente sont bonnes.

En outre, les dispositifs fiscaux évoqués sont assortis de conditions de location (plafonds de loyers, voire de ressources). Ne visez pas forcément le plafond imposé, souvent élevé par rapport aux loyers du marché, vous risquez de rencontrer des difficultés à trouver des locataires.

 

Où s’informer ? Dans un premier temps, vous pouvez consulter le guide de l’Anil sur les dispositifs fiscaux ainsi que le site Service-public. Par ailleurs, n'hésitez pas à contacter l’agent immobilier CENTURY 21 de votre ville ou de votre quartier. Il saura vous conseiller au mieux de vos intérêts et de votre situation fiscale.

 

 

A lire aussi : "5 bonnes raisons d’acheter un bien pour le louer" et "Comment déclarer vos revenus locatifs"

 

 

En savoir plus sur "l'investissemnet locatif"

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location